Porquerolles

Un lieu magique, à quelques minutes en bateau de la presqu'île de Giens à Hyères.

Loisirs

RANDONNÉES PÉDESTRES ET À VÉLO

L’île de Porquerolles, devenue site classé en 1988, réserve aux visiteurs de magnifiques promenades pédestres et cyclables.

Vous pouvez louer des vélos chez notre partenaire L’île aux Trésors ( renseignements au 06 81 96 44 30 ) situé dans le village qui donne une réduction pour nos résidents.

 

SPORTS NAUTIQUES ET PLAGES

Vous découvrirez les criques et les plages de Porquerolles, pour tous les plaisirs de la Méditerranée : voile, planche à voile, pêche, plongée sous marine, snorkeling, baignades et soleil.

 

VISITES CULTURELLES

L’île a subi l’influence de nombreuses civilisations (celte, ligure, étrusque, grecque et romaine) et des fouilles récentes ont mis à jours plusieurs sites archéologiques. Parmi eux :

  • Le fort du Grand Langoustier
  • L'église Sainte Anne
  • Le fort de l'Alycastre
  • Le phare de Porquerolles
  • Le fort Sainte Agathe
  • Le moulin du Bonheur

Pour plus de renseignements, vous pouvez visiter le site de l'office du tourisme de Porquerolles.

Crédit photos ARTSET , excepté la photo du « Moulin du bonheur » Tristan Sidem

Un peu d'histoire

275 jours de soleil par an

L’Ile de Porquerolles, (7 km de long, 3 km de large, 350 habitants), est la plus grande des îles d’Hyères. Elle est la plus accueillante avec son port de plaisance, ses plages de sable fin, ses vallonnements, la richesse de sa couverture forestière, ses vignobles et un climat privilégié offrant 275 jours de soleil par an.

Une dizaine de forts édifiés

Porquerolles fût longtemps soumise aux exactions des pirates, ainsi, pour la protéger une dizaine de forts furent édifiés au cours de 8 siècles, ce qui suscite un intérêt pour l’étude de l’évolution de l’architecture des forts durant cette période.

Un cadeau de noce

Cinq grands propriétaires se sont succédés. Le dernier en date fut François Fournier, qui avait fait fortune après la découverte d’une mine d’or et d’argent au Mexique. De retour de voyage de noces, il offrit l’île à sa jeune épouse en 1911, après adjudication.

L’île jouit alors de sa période la plus faste avec la mise en culture de 175 hectares de vignes et 25 hectares de maraîchers.

Usine de soude

Au début du 19ème siècle, une usine de soude (à l’emplacement de l’actuel hôtel) a été exploitée durant une vingtaine d’années seulement, ruinée par l’invention d’un procédé plus rentable.

Un point stratégique de défense

Lors de l’occupation de la France par l’armée allemande, ceux-ci évacuèrent totalement la population, la rade d’Hyères et Porquerolles représentait un point stratégique pour la défense de Toulon. Les soldats s’en prirent aux maisons qu’ils firent sauter, ruinèrent le chai et laissèrent les cultures à l’abandon.

Développement du tourisme

François Fournier mourut en 1935. Vers cette époque, son épouse ayant perçu l’intérêt de développer le tourisme, créa des hôtels, en particulier le Mas du Langoustier, fréquenté par des écrivains comme Giraudoux, Simenon, etc…

Parc National

En 1972, sous l’impulsion du Président Pompidou, le ministère de l’environnement, se rendit propriétaire des deux tiers de l’île. Le Parc National de Port Cros en est gestionnaire.

La famille Le Ber

Parmi les descendants de François Fournier, la famille Le Ber reste très implantée sur l’île avec le vignoble “Le Domaine de l’Ile”, les hôtels “Le Mas du Langoustier” et “La Villa Sainte Anne”, la maison d'hôte “Les Pescadous” et le restaurant “La Plage d’Argent”.